FR / EN

Marqueterie de paille

Tradition française remontant au 17e siècle, la marqueterie de paille est tombée dans l’oubli durant des décennies. En se consacrant à la restauration d’objets anciens, Lison de Caunes a largement contribué au retour de la marqueterie de paille dans la décoration actuelle. Aujourd’hui, ce matériau intéresse de nouveau les décorateurs et les designers français et étrangers. Lison de Caunes collabore avec eux pour créer des panneaux muraux, du mobilier ou des objets destinés aux particuliers ou à des lieux publics de prestige.

Le matériau

La paille utilisée est la paille de seigle, cultivée et récoltée à l’ancienne en Bourgogne (France). C’est la même céréale qui est utilisée par les rempailleurs de chaises. La paille est séchée et teintée puis ouverte et aplatie à l’atelier. La paille possède un vernis de silice naturel qui la rend résistante et imperméable. L’entretien se fait avec de la cire.

L'histoire

La marqueterie de paille a séduit au cours des siècles de nombreux amateurs et professionnels. Parent pauvre de la marqueterie de bois, elle fut utilisée aussi bien par des marqueteurs que par des religieux, des marins et des bagnards, et a donné naissance à un artisanat très riche dès le 17e siècle, en particulier en France. La marqueterie de paille fut remise au goût du jour pendant la période Art Déco et les décorateurs les plus prestigieux lui redonnèrent ses lettres de noblesse.

Les ateliers

Les Ateliers réalisent les créations de Lison de Caunes et collaborent avec des architectes d’intérieur renommés pour des commandes privées principalement aux Etats Unis. C’est aussi aux Ateliers que sont confié les restaurations d’objets anciens.